image0

 

Date de sortie : 17 Juillet 2010 (Comédie-Drame Américain)

Réalisateur : Marc Webb (The Amasing Spider-Man)

Avec : Joseph Gordon Levitt (The dark night rises, Prenium Rush, Looper), Zooey Deschanel (Phénomène, New girl (serie)), Geoffrey Arend ( Devil, Body of proof (serie)), Cholé Moretz (Kick-ass, Dark Shadows)

Synopsis :

Tom croit encore en un amour qui transfigure, un amour à la destinée cosmique, un coup de foudre unique. Ce qui n'est pas du tout le cas de Summer. Cela n'empêche pourtant pas Tom de partir à sa conquête, armé de toute sa force et de tout son courage, tel un Don Quichotte des temps modernes. La foudre tombe le premier jour, quand Tom rencontre Summer la nouvelle secrétaire de son patron, une belle jeune fille enjouée.
Au 31ème jour, les choses avancent, lentement. Le 32ème jour, Tom est irrémédiablement conquis, pris dans le tourbillon étourdissant d'une vie avec Summer. 185 jours après leur rencontre, la situation est de plus en plus incertaine – mais pas sans espoir. Alors que l'histoire fait des allers-retours au sein de la relation parfois heureuse, mais souvent tumultueuse de Tom et Summer, le récit couvre tout le spectre de la relation amoureuse, du premier coup de coeur aux rendez-vous, du sexe à la séparation, à la récrimination et à la rédemption et décrit toutes les raisons qui nous poussent à nous battre aussi ardemment pour arriver à trouver un sens à l'amour... Et, avec un peu de chance, à en faire une réalité.

Mon avis :

Les scénaristes de 500 Days of Summer, Scott Neustadter et Michael H. Weber, se sont attelés avec courage à revisiter l’univers de la comédie romantique, avec une ambition chérie : témoigner d’une manière authentique de la quête que partage l’humanité, la recherche (et la découverte !) de l’amour. Motivés par leurs expériences personnelles et aidés par le réalisateur Mark Webb, ils démultiplient les anecdotes et déstructurent la chronologie pour offrir en pâture l'histoire d'un jeune homme qui tombe amoureux d'une jeune femme et surtout pour disséquer leur relation rétrospectivement (lorsqu'il s'est fait largué...). Certains de leurs procédés surprennent en enchantant, des époques de la relation qui défilent dans un ordre aléatoire, aux parallèles entre deux situations identiques, l’une baignée par l’aveuglement naïf de la passion, l’autre empreinte de la lassitude d’un quotidien corrosif…

500-jours-ensemble-2009-L-2

Néanmoins, si le film est souvent sympathique, il n’est pas vraiment concluant : le patchwork de la réalisation (tantôt comédie musicale, tantôt dessins crayonnés, tantôt quoi au juste ?) finit rapidement par manquer de rythme. De plus, la déstructuration du montage provoque parfois des répétitions qui, si elles ne frôlent pas la paresse, sont malheureusement le signe d’un manque de matière. À vouloir trop rafraîchir leur comédie romantique d’un point de vue original et contemporain (dont fait montre la très actuelle, et superbe, collection de t-shirts rock de Tom), Mark Webb et ses comparses peinent finalement à réchauffer leur propos, et pis, son universalité.

Reste que Tom le rêveur est charmant et que Summer, en amante pragmatique, l'est aussi dans son genre – à noter qu’elle ravira surtout les fans de Zooey Deschanel. Rien de révolutionnaire à passer ces 500 jours avec Summer donc, rien de désagréable non plus, mais qui fait du bien à voir.

Peut-être, à l’aune d’une autre comédie romantique originale de cette année, le très réussi Last Chance for Love, cette petite idée malgré tout : et si l’amour, ça se décidait ?

 

*Bande annonce*