le-monde-fantastique-d-oz-de-disney-s-annonce

 

Date de sortie : 13 mars 2013 (Aventure, fantastique - Américain)

Réalisateur : Sam Raini ( Trilogie Spider Man)

Avec : James Franco (Spider Man, La planété des singes Origines, Harvey Milk), Milas Kunis (Black Swan, Ted, Sexe entre amies), Rachel Weisz (Jason Bourn : L'héritage), Michelle Williams (Shutter Island, My Weekwith Marylin)

Synopsis : 

Lorsque Oscar Diggs, un petit magicien de cirque sans envergure à la moralité douteuse, est emporté à bord de sa montgolfière depuis le Kansas poussiéreux jusqu’à l’extravagant Pays d’Oz, il y voit la chance de sa vie. Tout semble tellement possible dans cet endroit stupéfiant composé de paysages luxuriants, de peuples étonnants et de créatures singulières ! Même la fortune et la gloire ! Celles-ci semblent d’autant plus simples à acquérir qu’il peut facilement se faire passer pour le grand magicien dont tout le monde espère la venue. Seules trois sorcières, Théodora, Evanora et Glinda semblent réellement douter de ses compétences…
Grâce à ses talents d’illusionniste, à son ingéniosité et à une touche de sorcellerie, Oscar va très vite se retrouver impliqué malgré lui dans les problèmes qu’affrontent Oz et ses habitants. Qui sait désormais si un destin hors du commun ne l’attend pas au bout de la route ?

Mon avis :

Curieuse idée, tout de même, que de vouloir donner une préquelle au « Magicien d’Oz », livre pour la jeunesse signé L. Frank Baum, dont l’adaptation au cinéma la plus connue et merveilleuse demeure celle signée Victor Fleming en 1939, sous la forme d’une comédie musicale avec la débutante Judy Garland… Sous la débauche de guimauve et d’effets spéciaux (en 3D !) made in Disney de l’entreprise, toute la magie de l’univers original ne pouvait bien sûr que s’envoler à tire d’ailes, d’autant plus que l’histoire demeure guidée par un scénario ultra formaté et sans surprise, où l’apparition de personnages stéréotypés semblent issus d’un cahier des charges convenu, tout juste bon à susciter des émotions préfabriquées chez les spectateurs conditionnés à tous ces divertissements d’illusion et de carton pâte…

oz3


Le jugement est cruel, certes, d’autant que le casting de ce "Monde fantastique d’Oz" réunit des acteurs plutôt sympathiques, à commencer par James Franco et Michelle Williams…

Mais je tiens à dire que dans "Le Monde fantastique d’Oz", le récit se concentre sur le pouvoir de l’illusion. C’est au travers d’ingénieux subterfuges qu’Oscar peut à la fois tromper les autres mais aussi atteindre le statut de magicien. Il s’agit donc d’embrasser l’essence même de la magie et, dans une certaine mesure, de faire écho au cinéma, art de la duperie plaisante par excellence – un hommage au cinéma que Scorsese réussissait avec bien plus de classe et d’émotion dans "Hugo Cabret" 

Enfin...Sam Raimi a beau injecter quelques touches personnelles dans cette œuvre, d’apporter ça et là de surprenants plans (si fugaces), il livre une aventure fade qui souffre de son traitement trop proche du film de Fleming.

Bref...plus au moins déçu mais c'est juste mon avis aprés tout, mais si vous avez aimer "Alice aux pays des merveilles" version Disney vous pourrai aprécier celui-la !

 

*Bande annonce*