3592

 

Date de sortie : 11 juillet 2012 (Epouvante-Horreur, Américain)

Réalisateur : Bradley Parker

Avec : Jonathan Sadowski (Vendredi 13), Jesse McCartney ( Si si je vous l'assure !), Ingrid Bolso Berdal ( le prochain Ansel et Gretel) et Olivia Dudley (The Dictactor, le Mytho)

Synopsis :

Six jeunes vacanciers en quête de sensations fortes engagent un guide pour une «expérience extrême». Ignorant les mises en garde, l’homme les conduit dans la ville de Pripyat, toute proche de Tchernobyl. Vingt-cinq ans plus tôt, lorsque le réacteur avait explosé, les lieux avaient été évacués dans l’urgence. Après une brève exploration, le petit groupe se retrouve piégé dans la ville fantôme. Et ils ne sont pas seuls…

Mon avis :

Je m'attendais à une catastrophe nucléaire mais "Chroniques de Tchernobyl" malgré deux ou trois séquences qui m'ont fait sursauté, le film rentre dans la bibliothèque des films d'horreur à oublier !

Pourtant, encore une nouvelle fois Tchernobyl et son histoire a un fort potentiel pour un vrai bon film du genre Horreur et Frissons, car le concept de départ et quand même original , il met en avant le tourisme de l'éxtréme qui est encore aujourd'hui inéxploité. Mais dés le millieu de film on s'ennuie et on passe à coter de plein de chose qui aurait plus vraiment donner plus d'impact au film !  Les acteurs sont à revoir je n'avais même pas reconnu Jesse McCartney, preuve que les acteurs peu connut ne permet pas de relever un peu le niveau. 

 

FA_image_00032385

Capturé vite-fait bien-fait, monté sans soin particulier, ce film profite de la fausse excuse « document trouvé » afin de justifier un emballage minimaliste à peine digne d’un projet vidéo. La réalisation de Bradley Parker est à ce titre impersonnelle au possible.Si Chroniques de Tchernobyl semblait avoir quelques cartes à jouer, le nouveau projet d’Oren Peli se limite une nouvelle fois à une idée restée au "poid mort".  Plat et creux, le travail de Peli et Parker surfe sur un effet de mode déjà daté et se profile davantage en pur produit commercial que comme le grand frisson annoncé.

Déception ! Passer autre.

 

*Bande annonce*