hors-les-murs

Date de sortie : 05 décembre 2012 (Drame Franco/Belge/Canadien)

Réalisateur : David Lambert (La regate)

Avec : Guillaume Gouix (Les revenants (serie), Mobile Home, Poupoupidou), Matila Malliarakis (Les revenants (série)), Melissa Désormeaux (Incendies)

Synopsis :

Paulo, un jeune pianiste, rencontre Ilir, un bassiste d’origine albanaise. Aussitôt, c’est le coup de foudre. Du jour au lendemain, Paulo quitte sa fiancée pour s’installer chez Ilir. Le jour où ils se promettent de s’aimer pour la vie, Ilir quitte la ville et ne revient plus.

Mon avis :

Le départ / L’absence / Le retour. Ou autrement dit : La rencontre / La séparation / La rupture. Autrement dit une histoire d'amour moderne.

Pour son premier film comme réalisateur, le scénariste David Lambert a choisi ainsi d’évoquer la passion amoureuse d’un couple dans lequel chacun devrait pouvoir se reconnaître… Car si les deux personnages sont deux garçons, il y a une telle volonté de les extirper de leur condition d’homosexuels et de faire fi des clichés que le récit en gagne justement en universalité ! Le jeune et sensible Paulo vit d’ailleurs encore avec sa copine lorsqu’il rencontre le barman Ilir, avec qui ce sera immédiatement le coup de foudre !

Ce film m'a tout d'abord marqué par la beauté du film qui provient du naturel avec lequel la relation des amants est décrite. Les séquences s’enchaînent avec une simplicité et une évidence très fluide, les dialogues entre les personnages demeurent toujours d’une belle authenticité, loin de toute tonalité schématique ou démonstrative

La séparation de Paulo et de sa copine au début, par exemple, est exemplaire : lui demeure quasiment mutique devant les exaspérations compréhensibles de sa compagne, et ce qui doit arriver arrive, sans que ce ne soit jamais appuyé. Quant aux scènes d’intimité entre les deux garçons, elles sont incroyablement justes et crédibles, traitées à chaque fois avec un naturalisme désarmant ! Les scènes d’amour sont charmantes de réalisme et l’exploitation du jeu amoureux est tout bonnement savoureux : la scène où les deux garçons s’affrontent au bras de fer pour savoir qui pénètrera l’autre, avec la déception de Paulo lorsqu’il s’aperçoit qu’il a gagné, se révèle très amusante…

Et si le scénario fonctionne à merveille ainsi, c’est justement parce que cette structure demeure universelle et atemporelle : tout comme l’amour, d’ailleurs !

Hors_les_murs-580

D'ailleurs l’humour ne manque d’ailleurs pas dans ce film, les séquences dans un sex-shop ou à la caisse d’un supermarché en attestent , même si le récit se fait par la suite un peu plus sombre et mélancolique, lorsque le couple se verra séparé par la mise en cellule d’Ilir… Mais la prison en amour se construit des deux côtés, même « hors les murs » pour Paulo, justement ! Le film se fait déchirant quand Ilir rejette Paulo de peur que les visites de celui-ci l’empêchent d’être assez dur pour l’univers carcéral et lorsque Paulo se retrouve alors à crier le nom de son amour devant les murs de la prison…

Et puis le temps passe… Quand Ilir sort, il comprend qu’il ne retrouve pas vraiment la liberté de la relation amoureuse qu’il avait laissé et que tout a changé, malgré l’amour qu’il porte encore pour Paulo. C’est la loi des sentiments face à l’absence… C’est triste, mais pourtant évident et encore une fois terriblement naturel… Et pour faire vivre ce « naturel » au sein de ce superbe film, il fallait nécessairement deux acteurs merveilleux, dont l’alchimie devait s’imposer « naturellement » : c’est bien le cas entre Guillaume Gouix (un talent confirmé) et Matila Malliarakis (une vraie révélation !<3), dont le charme et la sensibilité font des étincelles !

Aujourd'hui où on discute encore de l'égalité pour tous face au mariage, c'est une veritable histoire d'amour qui ma laisser sans voix !

 

*Bande annonce*