The Art and Making of Hotel Transylvania

 

Date de sortie : 13 février 2013 (Animation-Américaine)

Réalisateur : Genndy Tartakovsky (Star Wars : Clones wars)

Synopsis :

Bienvenue à l’Hôtel Transylvanie, le somptueux hôtel de Dracula, où les monstres et leurs familles peuvent enfin vivre leur vie, se détendre et faire « monstrueusement » la fête comme ils en ont envie sans être embêtés par les humains.
Pour l’anniversaire de sa fille, la jeune Mavis, qui fête ses 118 printemps, Dracula invite les plus célèbres monstres du monde – Frankenstein et sa femme, la Momie, l’Homme Invisible, une famille de loups-garous, et bien d’autres encore… 
Tout se passe très bien, jusqu’à ce qu’un humain débarque par hasard à l’hôtel et se lie d’amitié avec Mavis…

Mon avis :

Le Comte Dracula est un homme (un vampire) meurtri. Son épouse (vampire également, semble-t-il) lui a été ravie par des villageois malveillants, pourvus de torches et de fourches comme il se doit. Fort heureusement, il lui reste la jeune et jolie Mavis qui, à l’âge de 118 ans, en paraît 18. Ils vivent tous les deux dans l’Hôtel Transylvania, place forte reculée interdite aux mortels, ces monstres vampiricides, et qui va accueillir, pour l’anniversaire de la petite, toute la fine fleur de la monstruosité. Problème : un jeune humain imbécile blasé n’ayant peur de rien va se pointer et mettre en danger la prudente propagande soutenue par le vieux vampire, selon laquelle les humains sont des brutes dangereuses. Il n’en faut pas plus pour tournebouler la jeune Mavis...

Avec son sujet très « burtonien », Hôtel Transylvanie a de quoi séduire. Ça ressemble à Monstres & Compagnie dans ses grandes lignes mais un large panel de créatures reconnaissables est présent. De Dracula a la Momie en passant par Quasimodo et Frankenstein, rien ne manque et les clins d’œil sont légions. Un régal en perspective pour les amoureux du genre. Seulement voilà, Hôtel Transylvanie n’offre au final pas vraiment à quoi on pourrai s'attendre.

Hotel-Transylvania-Dracula-Mavis-leaving

Le démarrage est lent, poussif, mal orchestré même et il faudra attendre l’arrivée du fameux " humain" pour commencer à avoir le sourire aux lèvres. Seulement le sourire car pour le rire il faudra repasser.

Il faut préciser que "Hôtel Transylvanie" est le premier film réalisé par Genndy Tartakovsky. Il a collaboré avec de nombreux projets comme Star Wars, la Guerre des clones ou Iron man 2. Il a été nominé douze fois aux Emmy Awards et a remporté 3 statuettes. Ca se voit, dans "Hôtel Transylvanie", le concept fonctionne, il sait ce qui plait. Les monstres sont présentés sous des aspects peu connus et sont attachants. On remarque un côté cartoon plaisant. Cependant, cette originalité n'est pas assez exploitée selon moi. Je ne trouve pas les différents monstres assez mis en avant, à part les vampires évidemment. Mais je trouve quand même cela dommage, car les rares participations de Frankenstein ou du loup-garou sont appréciables. 

Hotel-Transylvania-Johnnystein-Mavis

Pour le reste, "Hôtel Transylvanie" passe consciencieusement à côté de son idée-gimmick de réunir la gent monstrueuse : elle suffit cependant à remplir le cahier des charges magique dû à la génération "Twilight" /" Harry Potter".

D'ailleurs parlons-en, de "Twilight". Face à un écran diffusant l’un des films de la saga, Dracula soupire, mélancolique et rageur : « c’est ainsi qu’on nous représente ? Je n’y crois pas... » – une petite pointe d’humour noir que j'aime !

Je tiens à dire que encore une fois on nous met du 3D sans vraiment de raison précise à par pour du bénéfice supplémentaire, (oui je suis contre cette "fause" 3D qui rajoute à tout film animation et films, alors qu'il n'a pas était tourner pour)  car la 3D dans cette animation et avec moult effets de profondeur sans intérêt, et ne va pas plus loin.

Bref ..."Hôtel Transylvanie"  est une comédie familiale sympathique mais qui ne marquera pas les esprits.

(Même si je sais que ce film fera partit de ma bibliothéque)

 

*Bande annonce*